Les gestes à adopter pour éco-conduire

Eco-conduire c’est connaître les bons réflexes pour conduire de façon plus économique en respectant l’environnement et les autres. Fast Lease livre ses conseils…

Les avantages d’une conduite durable

Conduire de façon durable, ce n’est pas seulement réduire son empreinte carbone, c’est aussi être plus en sécurité et faire des économies. En adoptant une éco-conduite, on aborde la route de façon plus sereine, ce qui réduit le stress. En pratique, éco-conduire réduit en moyenne la consommation de carburant de 15 %, diminuant la fréquence du passage à la pompe d’autant. Pour une entreprise, même avec une petite flotte, cela peut représenter des gains considérables. Les effets se font également ressentir au niveau de l’entretien de la voiture, qui devrait être moins onéreux. Si les transports ont une grosse part de responsabilité dans le réchauffement climatique, l’éco-conduite permet d’en limiter l’effet. Enfin, conduire de façon détendue augmente la vigilance et diminue donc le risque d’accident.

Une conduite en douceur

Une conduite durable commence par le choix d’un véhicule qui consomme peu : un jeu d’enfant pour les professionnels grâce à des sociétés de leasing comme Fast Lease, expert de la LLD pour professionnels. Par ailleurs, le contrat proposé par Fast Lease permet un entretien impeccable de sa voiture, et ainsi d’éviter une surconsommation de carburant qui peut atteindre les 25 %. Par exemple, une pression des pneus inférieur de 0,5 bar entraîne une surconsommation de 2,4 %, soit une tonne de CO2 supplémentaire par an pour une flotte de 20 véhicules. L’éco-conduite se caractérise aussi par une attitude plus souple sur la route, avec un démarrage en douceur et une anticipation des ralentissements. En effet, une conduite nerveuse en ville peut augmenter la consommation de carburant de 40 % selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie, ce qui représente 4 euros de dépenses inutiles pour 100 km.

Adopter les bons réflexes

En optant pour le régime le plus bas possible tout en maintenant une vitesse stable, on réduit sa consommation et ses dépenses. De même, il peut être bénéfique de couper le moteur pour tout arrêt qui dure plus de 10 secondes et d’enlever les affaires inutiles de sa voiture. De fait, les galeries et les coffres de toit peuvent provoquer une surconsommation de 10 %, même à vide, et 100 kg d’affaires supplémentaires dans la voiture entraîne une surconsommation de 5 %. Mais le levier le plus important est sans-doute la vitesse puisque l’on sait qu’une diminution de 10 km/h de sa vitesse sur autoroute permet de réduire sa consommation de 7 euros pour 500 km. Pour un commercial qui parcourt 50 000 km par an, cela représente un manque à gagner de 700 euros.

Utiliser les nouvelles technologies

Grâce au GPS et aux applications de navigation, il est aujourd’hui possible de connaître l’itinéraire le plus court en quelques clics. Avant tout trajet, il peut donc être bénéfique de s’en servir pour limiter le nombre de kilomètres parcourus. Les instruments de bords ne doivent pas être négligés. Avec le compte-tour l’automobiliste peut surveiller le régime du moteur : il est conseillé de passer à la vitesse supérieure à partir de 2000 tours/minute pour un diesel et de 2500 tours/minute pour une essence. Par ailleurs, l’ordinateur de bord indique la consommation en temps réel tandis que le régulateur de vitesse offre une vitesse constante. L’indicateur de changement de vitesse révèle quant à lui le moment où il faut changer de vitesse pour rester à bas régime. Toutes ces nouvelles technologies sont embarquées sur la plupart des voitures proposées par Fast Lease et permettent de limiter la dépense en carburant des professionnels.

Start typing and press Enter to search